A peine quelques semaines après la présentation du Galaxy S III, certains développeurs sont parvenus non seulement à extraire la ROM du dernier téléphone en vue du coréen mais aussi à exporter la fameuse fonctionnalité S Voice du constructeur. La réaction du constructeur ne s’est pas faite attendre puisqu’il ne lui aura fallu que 3 jours pour bloquer (côté serveur) les requêtes S Voice émanant de terminaux autres que le dernier Galaxy.

Lire la suite